Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ces P'tits Riens qui me tracassent
  • : On les connait tous, ces p'tits riens qui nous tracassent. Ces petites questions existencielles qui vous trainent dans la tête. Si anodines qu'on n'a jamais chercher la réponse. Ce blog tente de le faire pour vous !
  • Contact

Recherche

24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 01:03

On a tous appris ça très tôt. Après l'éclair vient le tonnerre. C'est systématique, à tel point qu'on a presque oublié de se demander pourquoi les décharges électriques qui zèbrent les ciels d'orages déclenchent ces fantastiques grondements.

La première fois que je me suis posé cette question, on m'avait répondu que c'était parce que l'éclair se déplace à la vitesse de la lumière et qu'en passant le mur du son, il engendrait un bang un peu comme les avions supersoniques. Encore jeune, je m'étais à l'époque satisfait de cette réponse tout à fait farfelue. Mais la question m'a ensuite repris peu à peu. Il est bel est bien vrai que la foudre se déplace à une vitesse astronomique (40 000 km/s) mais l'on est loin de la vitesse de la lumière près de dix fois plus rapide (300 000 km/s). De plus, chaque jour les photons qui constituent la lumière dépassent le mur du son sans que cela déclenche le moindre tonnerre (d'applaudissements... décidément, on ne s'extasie de rien de nos jours...). La réponse est donc bel et bien ailleurs.

En fait, dans cette histoire, la vitesse de la lumière n'intervient que dans le décalage « perçu » entre l'éclair et le tonnerre, car en fin de compte, il est faux de dire qu'après l'éclair vient le tonnerre, ces deux phénomènes se produisent au même moment. Simplement, le son se déplaçant moins vite (340 m/s) que la lumière, on perçoit toujours l'éclair en premier puis le tonnerre.

Il faut donc se rapprocher (théoriquement) de la foudre pour mieux comprendre ce qui se passe. Quand l'éclair part, c'est une décharge de quelque 100 millions de volts qui est libérée. L'éclair peut mesurer jusqu'à une vingtaine de kilomètres sur 3 cm de large. A l'intérieur de ces 3 centimètres, la température monte quasi instantanément jusqu'à 30 000 °. Même par ces temps de canicules, on a du mal à s'imaginer ce que 30 000° peuvent représenter. C'est 6 fois la température du soleil à sa surface. L'air qui passe brutalement d'une température « terrestre » de quelques dizaines de degrés à 30 000° degrés se dilate tellement vite que cela fait l'effet d'une explosion. Cet air surchauffé prend prend immédiatement une place bien plus importante et pousse l'air qui l'entoure, une onde sonore est créée, c'est elle que l'on entend. C'est elle le tonnerre.

Plus l'éclair est ramifié et plus le tonnerre « roulera » longuement, au contraire, si ça « claque » c'est que l'éclair a été plus droit... ou plus proche...

Partager cet article

Repost 0
Published by firgon - dans p'tits riens
commenter cet article

commentaires

Articles Récents